samedi 19 janvier 2019

Libre à toi


Libre à toi de penser le contraire
Cela ne me contrarie, ma chère
Car cela fait partie de la réflexion
Réflexe d'une belle inflexion

Je suis solitaire, certes
Je suis solidaire, certes
N'alertons pas les autres
Car ils sont nos hôtes

Nul ne peut résister, mon amour
D'un élan neuf, je suis pour
Mais cela prend du temps
De convaincre les puissants

Epuisante odyssée de l'âme
Cela n'est pas un drame
Mais plutôt une réelle saveur
Où heurt rime avec douleur

Douceur de ton être, ma belle
Sensation forte et éternelle
D'un plaisir sans nom
Je ne dis pas non

mardi 1 janvier 2019

Délire


Certaines personnes confondent les sectes
Avec l'histoire des celtes
Cela est bien dommage
Peut-être le manque de bagage

Le langage est précieux
Les mots contre les maux
Avant de devenir vieux
Il faut porter le verbe haut

Clamons haut et fort
Comme le roquefort
Ne pas confondre sectaire
Avec le Saint-Nectaire

Ils en font tout un fromage
Cela est bien dommage
Confondre une réalité première
Horreur d'être pressé derrière

Cela peut être grave
Et cela nous gave
Car trop indigeste
Surveillons nos faits et gestes

samedi 1 décembre 2018

Amour


Unique chanson, triste et entraînante
Le crooner de sa voix traînante
Donne le sol et le do, maladie incertaine
Et nous n'en voyons pas des centaine

La solitude existe, pour le meilleur
Sollicitude contre le malheur
Heurt du cœur, ma sœur
Cela vit et meurt

Ces deux quatrains sibyllins
Les amants, main dans la main
Prennent la tangente
Que rien ne dérange

Etre creux, ma foi, n'est pas de mon ressort
Je suis en accord avec mes torts
Mais j'aime combattre les maux
Avec toujours de bons mots

Je conçois ta tendresse
Tes belles caresses
Confie toi à moi
Belle émoi

Rayonnante comme le soleil levant
Du couchant au ponant
Je perds le sens de l'orientation
Etat second, faisons attention